Les changements dans l’immobilier pour 2019

Chaque année, le secteur de l’immobilier voit surgir de nouvelles lois pour mieux le régir. L’année 2019 n’échappe pas à cette règle :  les APL, l’investissement locatif ou encore l’assurance emprunteur font partie des différents changements à prévoir pour cette année.

Les modifications sur l’acquisition immobilière

Alors que le taux de crédit immobilier est bas en ce début d’année (en moyenne 1,43%), les nouveaux contrats d’assurance emprunteur se verront écoper d’une nouvelle taxe de 9 % sur l’assurance décès-invalidité, en place depuis le 1er janvier 2019, limitant les possibilités aux emprunteurs de changer d’assurance. Les courtiers en assurances verront leurs tarifs à la hausse de +6 % en moyenne.

En contrepartie, la réforme de la taxe d’habitation se poursuit conformément au plan établi par le Gouvernement. Après une première baisse de 30 % en 2018, elle sera réduite 65 % en 2019 jusqu’à une suppression en 2020 pour 80 % des Français.

Les modifications sur le plan locatif

L’investissement locatif sera le plus bouleversé en 2019. En effet, avec le plan Action Cœur de Ville, les investisseurs s’intéressant aux 222 villes du plan profiteront d’une déduction d’impôt de 12 à 21 %, à condition d’engager des travaux d’un montant de 25 % du montant de l’acquisition et de mettre leur bien en location au profit de ménages aux ressources limitées pour une durée minimale de 6 ans.

De plus, l’évolution de la loi Pinel visant à restreindre les zones concernées par le dispositif freine certains investisseurs. Malgré tout, le locatif reste un investissement fort intéressant et Maisons CIV construit aujourd’hui dans des zones intégrées au dispositif comme notamment aux Sables d’Olonne, à Noirmoutier-en-l’Île ou à Saint-Gilles Croix-de-vie.

Les travaux et l’éco-PTZ

Les propriétaires réalisant des travaux énergétiques d’ici fin 2019 pourront prétendre à une déduction d’impôts, contrairement à une prime versée au moment des travaux comme prévu initialement. L’éco-PTZ, quant à lui, voit sa durée de vie prolongée jusqu’à fin 2021, avec la possibilité d’étendre la durée du remboursement du prêt à taux zéro sur 15 ans, quels que soient le montant et le nombre de travaux à effectuer.

Pour plus d’informations sur la législation qui concerne votre projet, n’hésitez pas à contacter notre équipe.